Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Rechercher

22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 00:00

Chansons du jour

  

Le 22 septembre

Parole et musique Georges Brassens

 Un vingt-deux de septembre au diable vous partites, Et, depuis, chaque année, à la date susdite, Je mouillais mon mouchoir en souvenir de vous... Or, nous y revoilà, mais je reste de pierre, Plus une seule larme à me mettre aux paupières: Le vingt-deux septembre, aujourd'hui, je m'en fous. 
  Jadis, ouvrant mes bras comme une paire d'ailes, Je montais jusqu'au ciel pour suivre l'hirondelle Et me rompais les os en souvenir de vous... Le complexe d'Icare à présent m'abandonne, L'hirondelle en partant ne fera plus l'automne: Le vingt-deux septembre, aujourd'hui, je m'en fous. On ne reverra plus au temps des feuilles mortes, Cette âme en peine qui me ressemble et qui porte Le deuil de chaque feuille en souvenir de vous... Que le brave Prévert et ses escargots veuillent Bien se passer de moi pour enterrer les feuilles: Le vingt-deux septembre, aujourd'hui, je m'en fous. Pieusement noué d'un bout de vos dentelles, J'avais, sur ma fenêtre, un bouquet d'immortelles Que j'arrosais de pleurs en souvenir de vous... Je m'en vais les offrir au premier mort qui passe, Les regrets éternels à présent me dépassent: Le vingt-deux septembre, aujourd'hui, je m'en fous. Désormais, le petit bout de coeur qui me reste Ne traversera plus l'équinoxe funeste En battant la breloque en souvenir de vous... Il a craché sa flamme et ses cendres s'éteignent, A peine y pourrait-on rôtir quatre châtaignes: Le vingt-deux septembre, aujourd'hui, je m'en fous. Et c'est triste de n'être plus triste sans vous  







La marine
poème de Paul Fort
musique Georges brassens
 

 On les r'trouve en raccourci Dans nos p'tits amours d'un jour Toutes les joies, tous les soucis Des amours qui durent toujours C'est là l'sort de la marine Et de toutes nos p'tites chéries On accoste. Vite ! un bec Pour nos baisers, l'corps avec Et les joies et les bouderies Les fâcheries, les bons retours Il y a tout, en raccourci Des grandes amours dans nos p'tits On a ri, on s'est baisés Sur les neunœils, les nénés Dans les ch'veux à plein bécots Pondus comme des œufs tout chauds Tout c'qu'on fait dans un seul jour! Et comme on allonge le temps! Plus d'trois fois, dans un seul jour Content, pas content, content Y a dans la chambre une odeur D'amour tendre et de goudron Ça vous met la joie au cœur La peine aussi, et c'est bon On n'est pas là pour causer Mais on pense, même dans l'amour On pense que d'main il fera jour Et qu'c'est une calamité C'est là l'sort de la marine Et de toutes nos p'tites chéries On s'accoste. Mais on devine Qu'ça n'sera pas le paradis On aura beau s'dépêcher Faire, bon Dieu ! la pige au temps Et l'bourrer de tous nos péchés Ça n'sera pas ça ; et pourtant Toutes les joies, tous les soucis Des amours qui durent toujours ! On les r'trouve en raccourci Dans nos p'tits amours d'un jour...  

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Paul - dans Brassens
commenter cet article

commentaires

tomate 21/10/2011 14:12



Merci pour ce merveilleux texte de Brassens avec ses paroles intemporelles et ses mélodies toujours agréables !



pompe piscine 18/10/2011 16:00



Brassens, des textes incontournables et toujours autant poignants de vérité même des années après...



celine 22/09/2011 15:12



merci pour ces chansons indémodables, un chanteur qui ne laisse personne indifférent. bises et bonne journée. celine



cerisette 08/10/2008 17:42

mes chanteurs référes brassens et brel
bisous
cerisette

bibi 23/09/2008 00:11

L'ami Brassens... éternel !