Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

Rechercher

10 juin 2006 6 10 /06 /juin /2006 08:00

Les lignes suivantes tentent d'expliquer la technique que m'a enseignée Jean Thivillier au cours de ces dix dernières années. Les techniques de l'aquarelle présentant de nombreuses facettes, je ne prétends pas détenir la vérité.

Bien sûr, l'idéal pour un sujet comme celui ci est de peindre sur place, on est baigné dans une atmosphère qu'on ne retrouvera pas à l'atelier. A défaut faire un croquis sur place; on peut noter les couleurs principales ou faire confiance à sa mémoire et même prendre quelques photos.

Un bon dessin est primordial. Respecter la perspective. Marquer les ombres par un hachurage qui aidera plus tard à la dépose des couleurs.Ce n'est pas du tout gênant que le crayon apparaisse sous les couleurs de l'aquarelle terminée.Ne pas s'attarder aux détails.

"Le dessin précis est sec et nuit à l'impression d'ensemble, il détruit toutes les sensations." Camille Pissaro.

Commencer par peindre le ciel, les lumières, les surfaces qui resteront claires. Peindre large sans s'attarder aux détails.

Continuer par peindre les grandes masses. Travailler  en même temps au chemin, au pré à gauche, ne pas hésiter à mettre de la couleur.

"Ne pas procéder d'après des règles et des principes, mais peindre ce qu'on observe et ce qu'on sent."Camille Pissaro

Suite de l'article.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Paul - dans Technique
commenter cet article

commentaires

julie 11/06/2006 11:16

c'est un pas à pas à grands pas. Je vais essayer et je te montrerais le résultat. Amitiés.